15 juin 2009

Quelque chose m'empêche d'écrire. Est-ce le chant des merles, que j'écoute à satiété cette saison, ou les cerises qui ont été si bonnes, est-ce la rivière dont j'ai éprouvé l'eau sauvage, par bonheur encore abondante malgré l'été qui s'installe ? Est-ce parce que l'écoute et le dialogue poussent et tirent et que je pagaye sur les rapides, et paresse en eau calme dans les méandres ensoleillés ? Est-ce parce que les fleurs sont plus belles que jamais, les enfants à nouveau étonnants comme lorsque je veillais sur eux, est-ce parce que la... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 22:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 juin 2009

couleurs

30 mai tgv :La campagne est "riante", gonflée de cultures.Serions-nous "gonflés de culture" aussi ? Serions-nous riants : pleins des savoirs, des interrogations, des expériences portées comme des graines écloses en autant de couleurs et de nuances que les verts de ces champs, lorsque nous sommes l'un face à l'autre ? Ce soir les toits de tuiles de la ville, chauds du soleil de la journée, qu'ils ont gardé dans leur amas désordonné de pentes, que j'aime tant car mille histoires de cuissons les font rougeoyer,... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 22:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 mai 2009

Célébration

O le vent léger dans les arbres au mois de mai fenêtre ouverteLorsque le rouge de la fleur est si beau intense varié mouvant et velouté soyeux, le vert tendre nuancé brun et jaune transparent imprégné de lumière comme un tissu mouilléQue c'est en mon regard comme c'est en l'air sous le sifflet de l'hirondelleQue je le porte en moi comme le porte l'instant, énergie non stockée, Rien ne sépare mon regard de l'instant, mon regard du temps ni du ciel Alors que la fleur prenne ma main, l'hirondelle ma pensée, le vent doux ma peau et... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 20:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 mai 2009

pensées bleues

On recherche la nudité mais c'est pour l'habiller de nos pensées – pensées désirantes – pensées bleues, pensées grandes ouvertes d'une enfance recréée.On avait tout, pensons-nous, la femme, la mère, l'oiseau blanc qui vole, la source de lumière et les nuits d'étoiles, alors que nous n'avions rien.C'est maintenant que nous avons tout, sur votre corps que vous nous cachez et nous donnez quand la saison en est venue pour vous. Vous et vos saisons !En dehors de votre temps nous recherchons la nudité pour la déshabiller de vos pensées qui... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 23:39 - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 mai 2009

Gaya la ronde

Au pied de la tour de babel...Je veux juste que mes mots chantent et s'éparpillent, quand ce soir les martinets véloces infatigables voyageurs strient le ciel de leurs cris. Le ventre rond de la corbeille en osier sait attendre, ce n'est pas pour lui que j'écris et pourtant c'est à lui que revient le gros des comptines de cour de récréation que sont mes pensées d'apprentissage.Comme l'oiseau a fait le nid, une grand-mère le tricot et d'autres ce panier, une fourmi a fait ce monde dont nous sommes les instants éparpillés, petits... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 21:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 avril 2009

soleil de nuit

J'ai tellement écrit ce soir et les autres soirs que ma main court toute seule maintenant. C'est le dessin tracé qui est important. Elle court pour le plaisir, elle fait tout le travail à la fois, remonter les seaux d'eau, arroser, planter, cueillir, en même temps elle se glisse dans la rivière pour sentir la fraîcheur de l'eau, essayer d'attraper des poissons. L'encre dans le stylo s'alimente comme les canaux du jardin et c'est moi qui cours sur mes sentiers comme les fleuves à la mer. Ce que j'écris pousse sur le sol meuble où le... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 01:08 - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 avril 2009

entre-temps

J'ai marché. J'ai avancé et je me suis assis sur le bord de la route, il fallait que je pose mes bagages et que j'ouvre toutes ces boîtes dans lesquelles je garde mes objets de fortune. Je dois les aérer, les recompter ou plutôt les conter comme faisait Perrette et le pot au lait. Ce n'est qu'après que je peux me remettre en chemin. Après qu'ils sont redevenus comme des cailloux et m'ont redonné le sol sur lequel je marche. Alors je suis plus léger mais j'ai encore très très long à parcourir.Vous m'avez peut-être vu et entendu. Vous... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 17:03 - Commentaires [10] - Permalien [#]
21 avril 2009

quelques nouvelles

Je suis dans une grande bulle de temps, de travail, de préoccupation, un peu en apesanteur,je flotte(pas besoin de prendre de drogue, ni d'être amoureux, ni d'avoir un enfant nouveau né !)c'est mon état normal, pour l'instant,je le sens instable, d'ailleurs. un autre état du bonheur, sans doute.
Posté par kelcun à 12:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2009

c'est quoi, le bonheur ?

C'est Flora, la belle Romaine, c'est ce qu'on cueille, c'est ce qu'on sème, ce qui nous vient on ne sait d'où, C'est la plus jolie des questions, c'est un enfant, il est dedans, comme dans sa vie. Il ne sait pas le dire, c'est à l'adulte d'expliquer mais surtout de regarder : le bonheur, c'est d'exister. Non qu'il soit protégé des blessures, des peurs, des incompréhensions, il se cache comme une graine, quand il a mal. Il parle au soleil et à l'eau. Il éclôt quand il veut. Il se tarit, il disparaît au fond du cœur. C'est une jolie... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 01:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 avril 2009

feuille blanche

Je suis neuf, je suis petit – j'ai envie de le dire parce que je n'ai pas pu le dire quand c'était le moment. Le premier jour. Je ne pouvais pas le dire, je ne savais pas, j'étais comme englué dans une masse encore obscure, qui collait encore mes yeux et mes membres, mes lèvres et mes poumons. J'ai mis longtemps avant d'éclater au jour – d'engloutir le liquide qui me manquait, pour refaire mon énergie.Mais ce soir je l'ai dit : je suis neuf, je suis petit. Cette chose est venue se dire – je suis venu me dire au présent – sans l'avoir... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 13:56 - Commentaires [13] - Permalien [#]