17 mars 2011

la danse et la photo donnée

IMGP0485Depuis quelque temps je ne faisais plus de belles photos. Sinon celle des murs et des écorces. Je ne pouvais plus fixer mes amis, mes rencontres, ils s'échappaient, glissaient, se déformaient. Je les voulais, je crois, dansant. Je les voulais danse. Ce sont nos gestes, nos actes, qui savent avant nous ce que nous voulons. Je m'étais acheté une petite caméra, mais dès que je l'ai eu déballée et quelque peu étudiée dans son mode d'emploi, je me suis rendu compte que j'avais perdu les anciennes raisons de l'utiliser. Sans doute devrait-elle me servir à autre chose, qui était encore loin de moi. La danse, elle me vient toujours de loin, comme des révélations : éblouissement d'adolescent, geste d'initiation des femmes, improvistions heureuses, accords presque miraculeux. Mais elle se cache et disparaît le plus souvent, faute de travail.
Et voici de nouveau le désir de danse qui me rencontre.
Une femme habitée par la danse. Une femme danse, et en même temps forêt, dans son parfum, dans ses cheveux, et eau et brume, le long de son corps, et tendresse plus que pétales, près des lancées de rire.
Et j'ai pris des photos qui l'ont saisie et arrêtée. Ces photos bien cadrées que j'ai effacées et qui n'étaient pas elle.
Mais celle que j'ai gardée, elle me regarde à chaque fois que s'ouvre la petite fenêtre du travail d'écriture – mot de passe ? dit la serrure – c'est elle, toute entière présente telle qu'en cet instant elle m'a donné, non pas son image, mais le visage de sa danse.

Posté par kelcun à 23:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur la danse et la photo donnée

    Ah! mon amour, ma poupée tu es trop, tu as tout compris et cela me fait plaisir de compatir en une même sinuasité le chemin comun.Je danse, j'épie, je suis un reflet qui a perdu son miroir, et toi dis moi donc! biize de ton texte sublime, petite. FERBER

    Posté par FERBER, 26 mars 2011 à 00:41 | | Répondre
  • superbe de te reconnaitre là, profond et sensible

    Posté par if6, 01 juin 2011 à 21:04 | | Répondre
  • On pense au "Serpent qui danse" de Baudelaire.

    Posté par Catheau, 13 août 2011 à 08:55 | | Répondre
Nouveau commentaire