16 mai 2010

mel ange

Il pense à tous ces mots qui volent maintenant, haut dans le ciel, à tous ces mots qui se mélangent,aux martinets qu'il voulait suivre, dans sa jeunesse,et à celui qu'il a libéré aujourd'hui, pas encore mort, dans le recoin de l'escalier, le saisissant par une aile, ce qui l'a fait crier, si fort, d'une voix si aigüe, si paniquée, le temps qu'il ouvre la fenêtre.Il pense à elle qui a écrit, semblant se plaindre d'une grossesse de mots.Il se rappelle le poème : chez lui il tourne, depuis si longtemps, et les bras si chargés... Ah s'il... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 16:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 mai 2010

minimalisme

J'ai laissé ma feuille vierge.L'écriture ne s'est pas déposée. Elle a voleté au-dessus de cette blancheur étale, lisse à la main, au regard.L'écriture avait des ailes blanches. Elle déposait son message en passant, dans l'air, sa respiration accordée à l'instant de bonheur. . . . Paul Klee. Vergesslicher Engel. crayon.1939. Paul-Klee-Stiftung. Bern
Posté par kelcun à 16:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 mai 2010

frugalité

Le véritable luxe est la frugalité.Ce bonheur comblé en nous.Ce bonheur débordant comme soleil qui s'empare du jourou comme pluie attendue,ce bonheur qui donne à aimer l'homme qui vientla femme qui sourit,tout simplement parce que toute porte est ouverte au poumon qui respire son plein d'air, elle fait de nous des êtres légers et forts, toutes armures tombées à terre, des anges, des bernaches au vol puissant, des Hermès, des cèdres dont les branches dansent au vent sur des musiques de Bach ou de Keith Jarrett.
Posté par kelcun à 09:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]