25 juin 2009

à moi, l'une de mes folies

La chance qui m'est redonnée d'être fenêtre ouverte sur les toits baignés d'été limpide  Des bancs d'hirondelles joyeuses, criardes ou silencieuses soudain, comme des nageurs dans les fonds bleusDanseurs véloces, martinets charbonneux ou argent, vos brassées de bonjours, vos gerbes d'ailes, vos courses follesNon moins fou j'accueille dans la même encre que vos ailes mots dessinés en creux de tuiles, ombres ruisseaux des toitsDonné comme la respiration, donné comme le jour avalé par des dizaines de bouches en un instant dans la... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 12:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 juin 2009

ailleurs

Que laissons-nous en héritage ? Qu'abandonnons-nous chaque jour de nos vies à d'éventuels lecteurs qui viendront se nourrir, après nous, de nos restes – car la vie, nous l'avons transmise, physiquement, matériellement, intellectuellement, spirituellement, comme elle nous a été transmise.Que faisons-nous des restes que nous ramassons ou laissons derrière nos pas, nos regards, chaque jour ?Comment se fait-il que les hommes parviennent si difficilement à croire en leur mort individuelle ?Nous tenons à ceux que nous aimons comme nous... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 15:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 juin 2009

Quelque chose m'empêche d'écrire. Est-ce le chant des merles, que j'écoute à satiété cette saison, ou les cerises qui ont été si bonnes, est-ce la rivière dont j'ai éprouvé l'eau sauvage, par bonheur encore abondante malgré l'été qui s'installe ? Est-ce parce que l'écoute et le dialogue poussent et tirent et que je pagaye sur les rapides, et paresse en eau calme dans les méandres ensoleillés ? Est-ce parce que les fleurs sont plus belles que jamais, les enfants à nouveau étonnants comme lorsque je veillais sur eux, est-ce parce que la... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 22:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 juin 2009

couleurs

30 mai tgv :La campagne est "riante", gonflée de cultures.Serions-nous "gonflés de culture" aussi ? Serions-nous riants : pleins des savoirs, des interrogations, des expériences portées comme des graines écloses en autant de couleurs et de nuances que les verts de ces champs, lorsque nous sommes l'un face à l'autre ? Ce soir les toits de tuiles de la ville, chauds du soleil de la journée, qu'ils ont gardé dans leur amas désordonné de pentes, que j'aime tant car mille histoires de cuissons les font rougeoyer,... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 22:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]