31 janvier 2008

de pierre en pierre

(il était question de rochers dans l'histoire de Martha Kubecka) je repense à Sisyphe, qui était l'homme le plus intelligent et le plus efficace. Il a été condamné – une fois mort, malgré tout – à une tâche stupide, sans fin et sans le moindre progrès possible. C'est vrai qu'il était allé un peu loin (se rendre maître de la mort, et par deux fois !) Zeus a dit qu'on ne l'y reprendrait plus. Le pauvre Sisyphe y est toujours. Je pense irrémédiablement à lui comme saint patron des chantiers de l'Autre. Toujours en chantier, car l'Autre... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 11:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 janvier 2008

le thème démoniaque

C'est encore la lecture de René Girard qui m'a fait plonger dans un petit texte que je suis allé relire et dont j'ai envie de faire ici la chronique comme on dit. C'est parce que René Girard affirme que ce thème (le démoniaque) accomplit sans effort ce que toute sociologie, toute anthropologie, toute psychanalyse, toute théorie de la culture cherche forcément à refaire sans réussir jamais, que je retourne vers cette brève histoire de Martha Kubecka (référence dans bibliographie). Elle s'intitule "Mon Dieu". On y voit comment... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2008

petite fiction - suite -

Vous m'avez cru ? Fallait pas. Non, elles ne se battent pas entre elles, les pensées. Elles deviennent terriblement sages au contraire, à force de s'enrichir d'existant, grâce à la croissance incessante des concepts. Si elles sont prises dans ces terribles conflits humains ce n'est pas de leur faute, elles ne sont pas responsables, elles sont agies par plus fort qu'elles. Par qui ? – Si vous trouvez dites-le moi – Mais ce ne sera pas un concept, car dans ce cas tout s'arrangerait, tout serait finalement compris, et comprendre c'est... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 janvier 2008

petite fiction

Le concept sert à la pensée à s'approprier l'existant. Et pas seulement aux philosophes ; nous sommes tous utilisateurs de concepts. Le philosophe est créateur (on me l'a répété) de concepts. Observateur, réparateur, recycleur, démanteleur, vendeur, voleur, donneur et créateur de concepts. Nous autres, utilisateurs, nous sommes bricoleurs et revendeurs, bidouilleurs, contrefacteurs, fourgueurs, fourreurs, affûteurs, armeurs de concepts. C'est un grand marché que ces concepts qui permettent aux pensées de s'approprier l'existant. C'est... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2008

l'imaginaire

Chantier de l'Autre : le mot chantier appartient à l'imaginaire. Cela revient à mettre l'Autre en pâture à l'imaginaire.Qui était-il cet Autre ? Il était censé être de pur symbolique. Pouvait-il y rester, stoïquement ? Pouvait-il être la proie du langage sans être celle de l'imaginaire ? (à cette question, Lacan, à qui j'emprunte son Autre – cette lettre, ce grand A que je promène dans mon chantier, en bon père de famille, bien imaginaire –, Lacan, disais-je, a répondu en termes fort élaborés en répondant aux questions qu'il s'était... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2008

la parole est aux nuages

Une fois la connaissance prise pour ce qu'elle est : ruine de la connaissance, l'adage socratique retrouvé (savoir que je ne sais rien), une fois que le chantier a envahi les mots – envahi la parole qui s'y hasarde – c'est à dire le sujet qui s'y hasarde, devenu lui-même chantier, la connaissance ne peut que revenir. Elle apparaît alors faite des trouvailles du hasard, la connaissance ruineuse d'elle-même (pourquoi ? mais par la faute de l'Autre, toujours !), la connaissance synonyme de doute.Elle revient, la connaissance de la... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 17:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 janvier 2008

à René Girard, encore

Les larmes font en nous, chaque fois, l'acte sacrificiel et refondateur.
Posté par kelcun à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2008

le chantier des mots

C'est la parole qui est en chantier. C'est la connaissance qui est en ruines.Un poème me revient : Le soleil monte de l'est, il arrive d'un grand voyage. Mais pas moi, qui suis couché comme un toit et les trappes encore béantes sur le fond du monde noir labouré par les remous d'un paquebot. Et déjà le flot retiré, deux paupières ouvertes retournées sur le dos, la terre terrassée de soleil, et nous tous debout, déchirés, comme les morceaux de papier d'une même page. Il avait dû être écrit l'été. Je ne dirais pas aujourd'hui la... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2008

notes de chantier

Samedi, tour de chantier. Les structures restent en place : La philosophie, il semble bien qu'elle ait mainmise sur la structure de la pensée, mais elle n'est pas la seule à s'en occuper, telle une région de neurones elle est en étroite connexion avec de nombreuses régions voisines qui s'occupent aussi de la structure de la pensée, ou des pensées (histoire, sociologie... et même cinéma, poésie... etc.), et qui peuvent la relayer ou même la suppléer.La psychanalyse, pas de doute, elle s'occupe de la structure du langage, en tant qu'il... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 11:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 janvier 2008

parole... parole

C'est un drôle de grain que la parole, tout de même – pas toujours le beau grain des mots ou de la voix chers à Roland Barthes – mais le grain de nos tiges frêles ou tremblantes lorsque le désir nous fait vaciller, nous trouble, remue nos racines mal assurées, mal connues, et là le grain que nous donnons à moudre comment est-il ? vert... rouge... sec... assoiffé... déséquilibré... mal formé... avorté ?Il suffit par exemple qu'elle ne soit pas là, au téléphone, que vous déposiez un message sur son répondeur, en face de celle qui n'est... [Lire la suite]
Posté par kelcun à 22:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]